La compagnie aérienne française veut faire comme la Lufthansa et appliquer une taxe sur les billets vendus sur les comparateurs en ligne et plateformes de réservation centralisée.  
©Getty Images

Des billets d’avion encore plus chers ? La compagnie aérienne Air France-KLM souhaite imposer à la rentrée une taxe sur tout billet acheté via notamment les plateformes en ligne de réservation. Cette mesure est prévue pour inciter les voyageurs à acheter directement leurs billets auprès des compagnies aériennes.

"C'est une question absolument clé pour nous. Nous évaluons cette option", a déclaré lundi le PDG de la compagnie, Alexandre de Juniac, en marge d'une réunion de l'Association internationale du transport aérien (IATA). La majorité des revenus de l’entreprise proviendrait des plateformes de réservation centralisée (GDS), selon son dirigeant.

Augmentation des frais

Cette taxe impacterait ainsi sur les billets réservés sur les comparateurs en ligne ainsi que sur les plateformes de réservation centralisée. "Si les agences de voyage en ligne – comme Opodo ou Expedia – risquent de répercuter l’augmentation des frais GDS, certains comparateurs collectent à la fois les prix des agences de voyages et, en direct, ceux des compagnies aériennes (...) Pour réaliser de bonnes affaires, les comparateurs de prix utilisant uniquement les agences de voyages comme source d'information seront donc à éviter", précise le site Capital.fr.

La semaine dernière, la compagnie allemande Lufthansa avait de son côté annoncé qu'elle ferait payer une surcharge de 16 euros sur tout billet acheté par le biais d'une plateforme de réservation en ligne.

En vidéo sur le même thème : Il a élu domicile dans un avion 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.