112 vues

Des heurts ont opposé par intermittence samedi à Sanaa des hommes armés tribaux aux forces du chef de l'Etat Ali Abdallah , blessé la veille dans un bombardement du palais présidentiel et confronté à nouvelles défections au sein de l'armée.

Publicité

Contenus sponsorisés