68 vues

Un expert informatique de l'armée américaine a assuré lundi que 10.000 notes du département d'Etat avaient été retrouvées sur un ordinateur utilisé par Bradley Manning, mais qu'elles n'avaient pas été transmises au site WikiLeaks.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés