2 vues

Dans le sillage des rebonds européens, Wall Street s’est inscrit en nette hausse, malgré le statu quo monétaire de la Banque centrale européenne. L’Espagne continue de refuser une aide directe de l’Europe, ce qui la placerait sous tutelle alors que l’Allemagne refuse de recapitaliser directement le secteur bancaire, mais les investisseurs gardent espoir et ont le sentiment que les dirigeants de la zone euro vont trouver une solution pour freiner la propagation de la crise de la dette souveraine et pour sauver le système bancaire espagnol.

Publicité

Contenus sponsorisés