8 vues

Dans le sillage de la tendance européenne, les valeurs américaines ont clôturé en net repli alors que l’Espagne suscite à nouveau l’inquiétude des investisseurs. Les tensions sur le marché obligataire européen et le spectre d’une récession en zone euro ont fait dévisser les marchés européens alors qu’aux Etats-Unis, Wall Street avait du mal à digérer l’absence d’injections de liquidités supplémentaires dans le système par la Fed.

Publicité

Contenus sponsorisés