1 vues

Mardi 5 août, lors d'un direct des Mondiaux de natation à Kazan, en Russie, Laure Manaudou évoquait les rares sportifs de haut niveau qui aiment s'entraîner à 6 heures du matin. Ces propos ont fait doucement sourire Philippe Lucas, qui s'est permis de chambrer son ancienne élève : "Quand tu en as un, c'est bien pour un entraîneur, c'est extraordinaire. Car quand tu as des boulets qui arrivent et qui n'ont pas envie de nager. Je peux te dire un truc... Quand tu as la meilleure nageuse du monde, que tu as tout le monde qui t'attend, ceux qui ont envie de mettre des coups de fusil, et que la gonzesse n'a pas envie de nager... Je te dis, c'est un chantier, c'est un combat le truc." L'ancienne championne olympique, sereine et amusée, en a profité pour faire son mea culpa sur son attitude de diva et de déclarer à quel point le métier de coach de haut niveau est difficile et exigeant.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.