Les touristes n'en peuvent déjà plus. Au pied de la tour Eiffel, à l'heure d'embarquer dans les deux ascenseurs de la dame de fer, la tension est palpable depuis un mois déjà. En cause, d'après le journal Le Parisien, le nouveau système de vente de billets mis en place par la société d'exploitation de la tour Eiffel, qui prévoit 50% de tickets vendus sur internet pour un horaire de visite prédéterminé, contre 20% auparavant. En conséquence, l'intersyndicale CGT-FO des agents d'accueil du célèbre monument a déposé un avis de grève pour ce mercredi 1er août. Ils dénoncent la dégradation des conditions de travail des agents chargés de gérer la foule. Car désormais, celle-ci entre dans l'enceinte de verre de la tour Eiffel par une même entrée avant que les visiteurs soient orientés selon qu'ils ont acheté leur billet sur place ou en ligne. Or, la situation entraîne d'importantes disparités dans la taille des files d'attente aux deux ascenseurs de la tour. Un problème qui irrite tout particulièrement les touristes, chez qui les tensions, malaises et énervements, ont émergé ces derniers jours de fortes chaleurs. La société d'exploitation, de son côté, affirme la nécessité d'un "temps d'adaptation". Les touristes, eux, n'ont plus qu'à prendre leur mal en patience.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés