2 vues

Le islandais Grimsvötn a continué lundi de cracher un lourd nuage de cendres, mais son activité a diminué, permettant la réouverture des aéroports internationaux en Islande, tandis que de premières pertubations sont intervenues dans le trafic aérien en Europe du Nord.

Publicité

Contenus sponsorisés