88 vues

Le sommet social mercredi autour de Nicolas Sarkozy, dans un contexte tendu après la dégradation financière de la France, devra arrêter des mesures urgentes pour l'emploi et ouvrir le débat sur la TVA sociale et la compétitivité, malgré le rejet des syndicats.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés