8 vues

Près d'un millier de prothèses de la hanche non certifiées fabriquées par la société Ceraver ont d'ores et déjà été placées sous séquestre en attendant une décision formelle de police sanitaire la semaine prochaine, a indiqué jeudi François Hébert, directeur général adjoint de l'Agence du médicament (ANSM).

Publicité

Contenus sponsorisés