15 vues

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, en déplacement jeudi à Tunis, a refusé de céder aux manifestants dans son pays et accusé une organisation terroriste ainsi que sept étrangers, arrêtés, de participer aux troubles.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés