0 vues

Les affrontements ont repris samedi à Istanbul alors que le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que les présumés conspirateurs étrangers responsables du mouvement anti-gouvernemental dans son pays fomenteraient aussi la révolte au Brésil.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Contenus sponsorisés