1 vues

Le nouveau gouvernement de l'islamiste Ali Larayedh était devant les députés tunisiens mardi afin d'obtenir leur confiance pour sortir le pays d'une profonde crise politique et sociale dont la dernière illustration a été l'immolation dans la matinée d'un jeune miséreux à Tunis.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.