622 vues

François Hollande, qui a reçu lundi le patron de Eric Schmidt, a indiqué qu'une loi pourrait "intervenir si nécessaire" pour faire payer une au moteur de recherche américain dans l'hypothèse où des négociations avec les éditeurs de presse n'aboutiraient pas.

Publicité

Contenus sponsorisés