2 vues

Une centaine de pays occidentaux et arabes, réunis à la conférence des Amis du peuple syrien à Paris, vont chercher vendredi à faire pression sur Damas et Moscou pour un départ de Bachar al-Assad dans un énième effort diplomatique aux effets incertains.

Publicité
Contenus sponsorisés