72 vues

L'opposition islamiste syrienne a accusé lundi la Ligue arabe de "couvrir" la répression de la contestation populaire menée par le régime, après sa décision de maintenir sa mission d'observation critiquée pour son incapacité à mettre fin à dix mois d'effusion de sang.

Publicité

Contenus sponsorisés