2 vues

Le Conseil de sécurité des Nations unies a commencé mercredi à débattre d'un projet de condamnation de la répression en Syrie, près de trois mois après le début des violences qui se traduisaient sur place par l'exode de nombreux Syriens vers la Turquie.

Publicité
Contenus sponsorisés