5 vues

La Russie et la Chine ont mis leur veto jeudi à l'ONU à une résolution occidentale menaçant le régime syrien de sanctions, une décision qui remet en question la médiation de Kofi Annan et la mission des observateurs onusiens.

Publicité

Contenus sponsorisés