21 vues

Des jihadistes se sont emparés lundi de la base Cheikh Souleimane, dernière place forte de l'armée à l'ouest d'Alep, portant un coup dur au régime et renforçant leur assise dans le Nord syrien, au détriment des rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL).

Publicité

Contenus sponsorisés