1 vues

Les autorités syriennes ont nié dimanche être responsables de la mort d'une centaine de personnes dont plus de 32 enfants dans un massacre à Houla qui a provoqué un tollé international.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés