80 vues

Le régime du président Bachar al-Assad a accusé lundi la Ligue arabe d'avoir fermé toutes les portes en adoptant des sanctions économiques contre lui, au moment où l'Union européenne (UE) s'apprêtait à durcir ses mesures contre Damas pour tenter de faire cesser la répression.

Publicité

Contenus sponsorisés