0 vues

Le président syrien Bachar al-Assad a reconnu que les forces de l'ordre avaient commis "quelques erreurs" dans la première phase de la répression du mouvement de contestation de son régime, devant des diplomates de pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU.Allez sur Medisite pour retrouver l'article complet.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.