81 vues

Le président syrien Bachar al-Assad est de plus en plus isolé, lâché par trois pays du Golfe dont l'Arabie saoudite et condamné par la plus haute institution de l'islam sunnite Al-Azhar, mais rien ne semble pouvoir arrêter la du régime qui a fait huit morts lundi.

Publicité

Contenus sponsorisés