9 vues

Sourds aux prophéties apocalyptiques de Pyongyang, les touristes continuent d'affluer le long de la frontière intercoréenne, dernier "mur" de la Guerre Froide hérissé de miradors. Certains même se réjouissent d'être aux premières loges.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés