Vidéo associée: 

Publié le 17/01/2013
21 vues

Somebody up there likes me

Corps: 

Max ne prend pas une ride. Littéralement. Il glisse avec une égale nonchalance sur les vicissitudes de la vie, mariage, divorce, paternité, succès et banqueroutes. Sous l’œil perplexe de sa seconde femme Lyla et de son acolyte Sal, il trimballe à travers l’existence son éternelle jeunesse et une mystérieuse valise en plastique bleue. Une brise légère souffle sur la comédie indépendante américaine !

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet