1 vues

Le soldat tué mercredi à l'arme blanche lors de l'attaque de deux islamistes présumés à Londres avait servi en Afghanistan, ont révélé jeudi les autorités britanniques qui ont multiplié les appels au calme et déployé 1.200 policiers supplémentaires dans la capitale pour prévenir tout débordement.

Publicité
Contenus sponsorisés