0 vues

Les chances d'éviter le naufrage de la compagnie SeaFrance semblaient très minces vendredi alors que les promoteurs de la coopérative ouvrière (Scop), isolés, devaient théoriquement ficeler et remettre leur dossier au tribunal de commerce en fin de journée.Allez sur Planet.fr pour retrouver l'article complet.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.