À plus de 2.000 mètres d'altitude, une équipe d'archéologues du CNRS fait corps avec la nature pendant trois semaines. Chaque été ils recherchent des signes de vie préhistorique dans le massif des Écrins, en Isère. Parfois, il suffit d'un regard pour découvrir une fresque mais la plupart du temps, il faut s'armer de patience pour à terme, retracer l'histoire.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés