En Chine, le Beijing Concert Hall a accueilli une rencontre entre deux pianistes très différents : Roberto Prosseda, musicien italien de renom, et Teotronico... un robot à 53 doigts.

Une "battle" aux allures de science-fiction mais qui s'est bel et bien déroulée ce jeudi 31 mai. Les deux pianistes ont tour à tour dû interpréter des airs de grands compositeurs tels que Chopin, Liszt ou encore Beethoven. Le meilleur pianiste était évalué selon les applaudissements du public.

"Teo le robot" s'est notamment illustré en termes d'agilité et de précision, tandis que Prosseda a surpassé son homologue "droïde" sur la qualité de l'expression.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés