Invité du 17/19 de LCI, à l'occasion de la sortie au cinéma du film Seul sur Mars de Ridley Scott, le planétologue de la Société astronomique de France a assuré que le roman à l'origine de l'oeuvre cinématographique avait pris quelques libertés avec la science. Par exemple, selon lui, "il n'y a pas de tempêtes de poussière aussi violentes sur Mars".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés