Joint par téléphone par LCI ce dimanche après le réveil de Philae, Marc Pircher, directeur du CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) de Toulouse, a confirmé le réveil du robot et a ajouté que ce dernier avait transmis un "paquet de télémesures" dans lequel des informations intéressantes ont été récupérées pour être analysées.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés