87 vues

Trois ans après avoir été sanctionné au civil par des juges britanniques, News Group a essuyé mardi les foudres de la justice française, qui l'a condamné cette fois pénalement pour avoir publié des photos montrant les ébats sadomasochistes de l'ex-patron de la F1, Max Mosley.

Publicité

Contenus sponsorisés