1 vues

Le tribunal correctionnel de Nanterre dira mercredi s'il poursuit le procès du Mediator, un médicament accusé d'avoir déjà fait des centaines de en France, nouvelle incertitude difficilement soutenable pour les victimes, un an après un premier faux départ des audiences.

Publicité

Contenus sponsorisés