2 vues

Le baron de la presse était attendu samedi à Londres afin de tenter de limiter les dégats provoqués par le scandale des au sein d'un de ses titres phares dans le pays, le News of the World, qui a été sacrifié et sortira sa dernière édition dimanche.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés