18 vues

Leurs armes posées sur un matelas pour cause de cessez-le-feu, deux rebelles syriens en treillis, Tarek Mehrem et son copain, affalés sur le divan d'une maison sur la ligne de front à Alep (nord), s'adonnent à des jeux vidéos.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés