5 vues

A reculons et en multipliant les signes de défiance, le régime de Damas et son opposition s'apprêtent à donner une chance aux efforts diplomatiques déployés à Genève pour pacifier la Syrie, et discuteront lundi tour à tour avec l'ONU qui supervise le processus.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés