34 vues

Le vendredi 13 novembre, le Petit Baïona, devenu hôpital de campagne, accueillait dans le chaos les blessés des attentats visant les bars et restaurants voisins. Deux semaines plus tard, l'hommage aux Invalides résonne dans ce café parisien. Sur le visage de Jacques, accoudé au comptoir, les larmes coulent.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés