6 vues

Des négociations étaient en cours mardi pour évacuer 400 civils, dont un certain nombre souffrent de la faim, de la ville syrienne de Madaya assiégée par l'armée et où la situation humanitaire est jugée catastrophique.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés