27 vues

La crise des migrants de Calais a pris jeudi une nouvelle dimension, avec le geste commis en public par un groupe d'Iraniens qui se sont faits coudre la bouche dans le camp de la "Jungle", une douzaine d'heures après une initiative identique de certains de leurs compatriotes,

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés