10 vues

Les attaques qui ont fait une trentaine de morts et plus de 200 blessés à Bruxelles ont visé le "coeur" de l'Europe, qui se doit de réagir dans un "sursaut" d'unité, commente mercredi une presse française très émue.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés