20 vues

Les touristes russes et britanniques continuaient lundi de quitter l'Egypte, où la police a tué un important chef de la branche égyptienne de l'organisation Etat islamique (EI), un groupe qui a affirmé avoir provoqué le crash de l'avion russe.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés