2 vues

Cinq jours après le crash d'un avion russe en Egypte qui a fait 224 morts, les dirigeants américain Barack Obama et britannique David Cameron ont ouvertement évoqué la piste d'une bombe à bord, Moscou et Le Caire parlant de spéculations.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés