4 vues

François Hollande poursuit jeudi son marathon diplomatique en vue d'une coalition élargie anti-Etat islamique (EI) en se rendant à Moscou pour rencontrer Vladimir Poutine et en recevant l'Italien Matteo Renzi, une démarche mise à mal par les tensions russo-turques même si l'heure est à la désescalade.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés