39 vues

Si elle continue à s'accélérer, la fonte des glaces de l'Arctique va ajouter tellement d'eau douce dans l'Atlantique nord, qu'à terme, cela pourrait dérégler la formation des "eaux profondes", véritable thermostat du climat mondial, avertit le paléocéanographe Roger François.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés