12 vues

Les héritiers de la junte toujours aux commandes en Birmanie ont commencé mardi à reconnaître leur défaite face à l'opposante Aung San Suu Kyi, dont la domination était confirmée par des résultats tombant au compte-gouttes.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés