102 vues

Six mois après les attentats qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris, les victimes étaient reçues mardi par les juges d'instruction, une première rencontre "émouvante et instructive", mais aussi "frustrante" alors que le suspect-clé Salah Abdeslam reste pour l'instant muet.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés