9 vues

L'immense mer de débris et de déchets qui s'étale sur la zone sud de la "Jungle" de Calais, mardi, témoigne de l'efficacité de sa démolition par l'Etat. Mais au nord, le bidonville, où vivent quelques milliers de migrants, se recompose, en attendant une nouvelle expulsion.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés