1 vues

Après avoir démarré les premiers échanges sur un repli de 1%, la Bourse de Paris s’est redressée en milieu de journée, pour flirter avec l'équilibretout au long de l’après-midi, ne sachant plus sur quel pied danser dans l'attente de l'entrée en Bourse de Facebook et de l'ouverture du G8 à Camp David. Le CAC 40 tire donc sa révérence en légère baisse de 0,13% à 3 008 points. L’indice vedette parisien s’est ressaisi à la faveur du rachat à bon compte des valeurs bancaires alors que des informations de presse ont indiqué que les banques espagnoles souhaitent une interdiction des ventes à découvert. Une décision qui fait surement écho à la dégradation par Moody’s des notes de 16 établissements bancaires ibères dont Santander, la plus importante banque de la zone euro. Par ailleurs, les opérateurs ont fait fi du coup de semonce de Fitch, qui a pour sa part abaissé d'un cran la note de la dette de la Grèce, à « CCC », étant donné le « risque accru » de sortie de la zone euro. Comme si les

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.