3 vues

Après des déclarations fracassantes, les rivaux de l'UMP Jean-François Copé et François Fillon se sont appliqués samedi à mettre en sourdine leur rivalité, conscients de l'impact négatif d'une guerre des chefs sur l'électorat de droite, à quinze jours des législatives.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés