0 vues

Finalement, la clôture à Wall Street n’aura pas été aussi déprimée que sur les autres places du Vieux Contient, la place américaine a limité ses pertes sous le pourcent. Pourtant, le Dow Jones avait perdu jusqu'à 1,8% en séance, plombé comme en Europe par des craintes des investisseurs de voir l'Espagne demander à son tour un plan d'aide international, ce qui ravivé les inquiétudes des opérateurs sur une issue concernant la crise dette en zone euro…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.